Partagez | 
 

 Loukas Brightstone - lettres de cendres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


♦ La descente aux enfers est facile ♦

avatar


✓ Date d'inscription : 19/10/2016
✓ Messages : 118
✓ Localisation : Institut de New-York




Sujet:Loukas Brightstone - lettres de cendres Mer 21 Déc - 22:14

Maman,

J’avais besoin de coucher ces mots sur papier, de te parler et de croire que, où que tu sois, tu m’entendrais. Cette lettre n’a nul autre destin que de brûler, mais pendant un instant, je pourrais être honnête envers moi-même et retrouver un peu de la relation que nous entretenions, il y a de bien longues années.
Je suis retourné à l’Institut de New-York et je me demande si ce n’était pas une mauvaise idée en fin de compte. J’imaginais que le travail de précepteur serait valorisant et me permettrait de continuer à faire ce que je fais de mieux (traquer et tuer des démons) mais j’ai quelques doutes, les jeunes de l’institut semblent… apprécier leur autonomie. Lorsque j’en observe certains en train de s’entraîner je me demande même si j’ai beaucoup à leur apprendre…

Mais ne crois pas que je regrette quoi que ce soit, j’ai pris cette décision en sachant que le travail qui m’attendait serait imposant. C’est le cas et je réussirai ma mission, je ferai de ces adolescents prétentieux les meilleurs chasseurs d’ombres de leur génération.

En fait, ce qui me perturbe autant, et qui me bouleverse, c’est le fait d’être de retour dans ce lieu. Cet institut que je considère pratiquement comme ma maison… La seule maison que j’ai véritablement eut, et que j’ai fui lorsque vous m’avez été arrachés. Chaque pièce trouve échos dans mes souvenirs, je revis la presque totalité de mon enfance et ça fait mal. Ma solitude me saute alors aux yeux et… j’ai honte. Honte de celui que je suis devenu. J’ai peur, peur d’être le dernier Brightstone et d’être un pâle reflet de mes ancêtres. Je me sens égaré, et je regrette tellement de ne pouvoir me confier à toi, de ne pouvoir écouter tes conseils avisér et sentir le poids qui oppresse actuellement ma poitrine s’envoler. Je regrette de ne plus sentir la chaleur de ton sourire, tes caresses réconfortantes et plus encore, tes plats hallucinants. Je dois avouer que je n’ai pas hérité de tes talents de cuisinière alors je triche et mets de la cannelle dans tous mes plats (parfois même aussi dans quelques boissons).

Tu me manques.

Papa me manque.

Monroe me manque.

Être à New-York, c’est comme mettre du sel sur une vieille plaie mal suturée. Il est temps que je serre les dents et que je soigne cette infection. Je ne pourrai jamais changer ce qu’il s’est passé. Je ne te retrouverai jamais -du moins de mon vivant, j’espère bien te retrouver lorsque je passerai l’arme à gauche- et je vais devoir vivre avec. Et tout ce bouillonnement qui m’habite, je le dissimule.

Je suis un Shadwohunter. Je dois être imperturbable et exceller, il n’y a pas de place pour la nostalgie. Je ne suis plus un enfant, j’ai fait mon deuil il y a bien longtemps, mais je commence à comprendre que, malgré votre absence, vous faites encore partie de moi. Vous êtes ma famille, et la seule que je n’aurais jamais. C’est probablement la raison pour laquelle je ne cesse de bouger. Un jour peut-être je cesserais de fuir… Mais ce jour n’est pas encore arrivé.

Aujourd’hui, je vais devenir Monsieur le précepteur et montrer à des morveux comment on tue un démon sans se décoiffer.


Louka, ton fils qui t’aime et t’aimeras toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


♦ La descente aux enfers est facile ♦

avatar


✓ Date d'inscription : 19/10/2016
✓ Messages : 118
✓ Localisation : Institut de New-York




Sujet:Re: Loukas Brightstone - lettres de cendres Mer 28 Déc - 21:07

Ma très chère sœur,

Aujourd’hui j’ai rencontré quelqu’un portant ton nom, mais ce qui m’a le plus déstabilisé c’est qu’il s’agissait d’une jeune fille. Tu n’es donc pas la seule femme à porter ce nom masculin. Crois-tu qu’elle ait eu un frère qui ait influencé sur le choix d’un tel prénom à sa naissance ?
Je tente de faire de l’humour parce que je me sens mal. Je m’excuse si cela ne te fait pas rire. C’est vrai que ce n’est pas particulièrement drôle, j’avoue ne pas faire souvent de blagues.

Cette autre Monroe est vivante et pas toi.

Ton visage s’est effacé de mon esprit, ton rire est même devenu aussi léger qu’une brise et je me souviens uniquement de la sensation qui m’envahissait parfois lorsqu’on jouait ensemble. Cette sensation que je ressentais lorsque tu me regardais de tes yeux plein de vie est aujourd’hui une aiguille dans mon cœur. Je ressens un manque alors que je te connaissais si peu, je ressens  cette douleur comme si notre destin était plus grand que celui d’être de simples frères et sœurs. Aujourd’hui tu n’es plus, tandis qu’elle, elle est là, bien plus vivante que ne le sera jamais, son visage m’apparaît clairement, tout autant que la fureur qui l’habite. Elle a un caractère sacrément soupe au lait et elle est suffisamment prétentieuse pour reléguer de nombreux chasseurs d’ombres au rang d’altruistes, c’est pour dire !

Tout ça pour en venir du fait qu’elle n’est pas la meilleure personne sur la planète, alors je regrette qu’elle porte aussi mal ton prénom. Elle devrait lui faire honneur et le porter fièrement… mais peu importe. Je suis incapable de prononcer ce nom, ça serait comme admettre que dorénavant elle est l’unique Monroe de ma vie et ça, je le refuse.
Je l’appellerai par son nom de famille, Thot. C’est rapide et efficace, pas besoin de plus.

…J’espère ne pas la revoir.


Où que tu sois soeurette, j’espère que tu es heureuse. On se retrouvera, un jour.

Je t’embrasse affectueusement.
Loukas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


♦ La descente aux enfers est facile ♦

avatar


✓ Date d'inscription : 19/10/2016
✓ Messages : 118
✓ Localisation : Institut de New-York




Sujet:Re: Loukas Brightstone - lettres de cendres Mar 6 Juin - 20:01

Papa.

Je pars pour Alicante. Je vais à un bal… Je ne sais pas trop s’il faut s’en réjouir, je méprise ce genre de petites réunions alors je crains faire tache au milieu de tous ces gens. N’est-ce pas hypocrite de ma part ?

Maintenant que je suis percepteur, je dois me comporter en tant que tel. Et je suis empli de doutes.

Ma décision de cheminer seul n’est jamais remise en cause, mais je regrette parfois de ne pas pouvoir me confier. A quelqu’un de vivant, il va de soi. J’aime vous raconter mes états d’âme, mais votre manque de réactivité laisse à désirer.
Mais je vous aime quand même.

D’ailleurs je t’ai emprunté ton nœud papillon, qui traînait dans une vieille malle. Je me demande bien de quoi j’aurais l’air avec un tel accessoire… Mais j’en aurais bientôt la réponse. J’espère ne pas être trop ridicule. J’en profiterais pour aérer la maison des Brightstone, qui doit tomber en ruine à mon avis.

Le portail pour Idris devrait bientôt être ouvert, je vais donc conclure cette courte missive qui finira dévorée par les flammes mourantes de ma cheminée, comme ses consœurs.


Je vous embrasse tous trois et j’espère faire honneur à notre lignée ce soir.

Loukas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Contenu sponsorisé





Sujet:Re: Loukas Brightstone - lettres de cendres

Revenir en haut Aller en bas
 

Loukas Brightstone - lettres de cendres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» lettres qui ne s'affiche pas correctement et bbcode image
» [Résolu] Trop grosses les lettres (IE et MSN Messenger)
» [Résolu] Lettres qui se chevauchent
» recherche d'une police de caractère
» [VX]Dark earth[Stopper]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Mortal Instrument RPG :: Nota Bene :: Trace Ton Chemin :: Journal de Bord-